LES GRANDS ÉCARTS

Les reflets dans une eau immobile, limpide ne sont pas symétriques.
Ces écarts nourrissent le regard et forment la différence.
Son observation est progrès. Elle nous interpelle.
Les curieux se cultivent et forgent leur tolérance.

Le racisme est terre sèche.
Le raciste n’est pas curieux.
Il a peur.
Il est conservateur.

Se penser supérieur nécessite une grande fermeture d’esprit.



QUI VERRA VIVRA

Donald Trump…,
…..Boris Johnson ne font rire qu’eux mêmes.
Et une majorité de cervelles dans deux démocraties modernes et industrialisées.
Ne me dites plus que ces gens sont des précurseurs et tracent le chemin,
Qu’ils sont notre montre en avance, notre monde de demain,
Que, bien qu’en retard, nous allons forcer notre trait. Les imiter.

Dites moi simplement que les poissons rouges à très grande gueule ont pris le pas sur les hommes efficaces élégants.

Je comprendrai.

Les luttes nécessitent un éclairage des tendances, des masses et des leaders qu’elles méritent.
Les dictatures, le fascisme se sont toujours nourris de l’aveuglement.
Les démocraties méritent des lunettes.

ET DANS LE FOND….

Mes deux héros, le savant de Marseille et le savon de Marseille…
Sans exagérer peuchère…!

Encore un peu de calme et nous y verrons plus clairement.
Le silence rend perçant.
Voilà notre contre-pied au confinement.
Renversant.

La force d’un esprit aguerri dépasse celle de tous les biceps réunis.
Et pourtant, c’est bien toujours la seconde qui gagne.
Pour preuves, le monde n’est pas pacifique. Il est en guerres.