CHROMOSOVIRUS

Nous avons tort de devenir égoïstes,
Puisque nous sommes toujours noués.
Séparés par l’avidité mais nos souffles tissés,
Chaque jour font grossir la liste.

Nous sommes un seul Bonhomme,
Pas 7 milliards d’Hommes,
Nos chairs sont liées,
Nous n’avons fait que nous multiplier,

Tu coules dans celui d’en face, celle de l’autre coté,
Tu peux le nier,
De cette solidarité que tu te forces à rappeler,
Naturellement, tu es constitué.

Nos mains sont serrées, nos bras pendent,
Les veines de Terre sortent en jambes,
Une toile sanguine et de viscères,
De loin, au fin fond du système, forme l’étoile de nos âmes, la Terre.

Que nos corps alimentent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *