EN PASSANT…XVIII

Je fais le choix de travailler aux cotés des personnes identifiées handicapées. C’est bien ce que je craignais. La définition des personnes dites ordinaires est à revoir : les handicap ne sont pas tous visibles.

A priori, la croyance populaire voudrait qu’il n’y ait rien à attendre du monde du travail. Le constat n’est pas tout à fait faux mais chacun peut essayer de choisir  un métier pour obtenir ce qu’il veut. Si ce n’est que de l’argent, alors, cette vie va être longue.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *