SUCCES ROYAL

J’ai eu du succès.
J’avançais donc sous les vivas de la foule,
La Bentley roulait lentement sur l’Avenue, entre la Poste et le cabinet médical, Encadrée par les Buildings à deux niveaux.
Le ciel pleurait à chaudes larmes de confettis.
Je saluais la foule des privilégiés avec une dérogation, celle qui permet d’aller chercher le pain et le journal qui dit de ne pas sortir sauf pour aller chercher le pain et le journal.
Parce qu’il faut en vendre du papier et bousiller de l’encre pour les écrivains d’égouts.
Bref, je triomphais.
Dans ma Bentley « Berlingo »,
Blanche comme la neige.
Vitres électriques.
Elle a tout d’une grande.
C’était royal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *