LE NOIR VEINE

Voyageur sans ailes,
Le silence scelle,
Le silence recouvre.
Le silence retrouve.

Le silence raisonne.
Et assoie les Hommes.

Il transpire.
Et ne respire pas.
Il entoure.
Et n’enveloppe pas.
Il signifie,
Mais ne palpite pas.
Il apaise,
Mais ne réchauffe pas.

Le silence est bleu froid,
Une coque à voix,

Le silence est roi,
Le toucher du doigt,
L’ agripper à plein bras,
Le serrer, le ficeler, en faire un tas,

Le partager,
L’ envoyer,
L’ offrir,
Et s’évanouir.

Le silence, le roi et la peine,
Du verbe à l’échafaud,
Des pensées fontaines,
Le roi et la plaine des mots,

Ce silence, je ne le garde pas.

Ma plaine est pleine,
Le silence voit,
Les couteaux à l’âme, les poignards à doigts,

Le noir veine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *