EN PASSANT…IX

Plus notre peau se plisse  et plus notre humeur, notre raison se lissent.

Le plus beau et le plus valorisant cadeau que les parents peuvent donner à leur gamin est le fait d’être avec lui. Etre ensemble remplace avantageusement le ou les jouets qu’ils ne pourraient lui offrir. Le problème est que les enfants ne le savent pas…
Il y a aussi le cas des parents qui offrent des cadeaux en compensation de leur égoïsme. De leur « réussite » sociale apparente. Pour les occuper et justifier d’une quelconque preuve d’attention. Le problème est que les enfants ne le voient pas non plus…

Le sage est un homme convaincu de travailler et penser pour l’intérêt général public. Il faut lui donner les moyens matériels de le faire. Et, malheureusement, tant que la sélection des décideurs se fera par le biais du suffrage universel, la société tombera dans les travers de l’homme politique.  La société, dans ces conditions, ne sera jamais sagesse.  Elle ne sera que compromis et calculs.

Imaginez une seconde appuyer sur un pôle de la Terre. Appuyez fortement. Le plus fort possible pour essayer de l’arrêter de tourner. Je l’ai fait :  la Terre, bloquée, a commencé à résister puis se tordre…J’ai vite cessé de peur qu’elle ne se vrille complètement et ne s’écrase comme le ferait une canette de soda vide sous mes pieds. 

EN PASSANT….IV

« Ce qui est ordinairement le plus envié, c’est la gloire » écrit René Descartes : l’industrie du luxe et de la vanité est, restera florissante. Vous pouvez investir.   

La valeur qui a connu la plus grande inflation ? Celle de la parole et des mots.

Les êtres chers ont leurs défauts. En l’acceptant, nous corrigeons aussi les nôtres.

Dans le DON DE SOI, il faut aussi analyser les limites de l’autre. Et, parfois, son honnêteté, son opportunisme….Notre envie et son besoin ont des zones communes. Et, aussi, comme des îles dans un archipel, des zones qui ne se touchent pas…