VINENCRE

Bien écrire ou écrire juste est un don.
Lorsqu’on ne le possède pas, il faut jouer à autre chose pour occuper ses doigts et son temps. Les mots, c’est sérieux.
Aussi, je crains que le journalisme ne soit décédé.
Leurs fleuves d’écrits vains font de cet art ce que la piquette fait de la vigne.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.