VAURIENS

-….Je suis abasourdie, dit elle,
Triste, je crois, ajouta t’elle….

– On y est…C’est bien ça !
Ce sont les maux que je cherchais…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *