TROUS D’AIR

Notre cheminement est un enchainement de compensations.

Nous sommes attirés par le vide.

Par le manque.

Par l’absence.

Aspirés par la possession des envies.

Alors, nous devenons meilleurs en allant de maladresses en maladresses.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.