LE BAL DES REVENANTS

Et BAM !….HIROSHIMA dans ma gueule !

Point de jardins, de prairies et de plateaux auvents,
Quels sont ces gros doigts, ces gros pieds dégueulasses qui piétinent dedans ?…

Point de présent.
Que sont ces l’hier du passé qui étouffent et assèchent le sang ?…

…la déflagration estivale de la bombe hivernale.

De cette bombe que l’on aime pas voir péter chez soi,

Chez les autres, elle doit être acceptable.

Alors, à coup de bulldozer et coups de pelles à doigts,

Au nom de la liberté inconditionnelle,

Etincelle,

et BAM !

…Champignon !…d’opaque à lumière,

Voile de poussières.