MIRAGES ET DES ESPOIRS

Il suinte.
S’échappe des fissures de pierres écrasées par la chaleur sans partage et pétrifiante du désert,

Ce filet, c’est une roche rouge autour,
Légèrement érodée, creusée entre les parois ocres de poussière desséchée.

Ce filet, c’est un peu de vert autour,
Un peu de mousse lovée entre ces blocs craquelés d’aridité.

Ce filet, c’est l’espoir, c’est la vie qui se déverse, étincelante,
Sous ce soleil qui inonde tant d’Hommes de mirages,
Les éblouit et les égare.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *