LOU AVEZ UN MESSAGE

Lou, je ne sais pas te dire pourquoi le monde juste autour de notre maison est devenu aussi médiocre et la planète aussi désagréable,
Suspendus à la morgue de cet humain,
Ne méritant que le diable,
Nous étions tranquille. Juste bien.

Se rassurer de ta présence,
La fierté de te voir déambuler,
L’envie de te voir, sans filtre, respirer,
Emprunter le temps de l’existence,

Chez moi, dire n’est pas,
Alors, je transgresse,
J’écris, tu vois,
Et, je le confesse,
De cette nasse, distingue-toi.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *