VOUS ETES SOURDS OU QUOI ?

Malheureusement; ils ne sont pas sourds. Pire, ils ont fait des études. COLUCHE disait, en parlant des puissants, que, tout ce qu’ils faisaient, ils le faisaient exprès. Peut être qu’ils laissaient faire. C’est moins fatiguant.

Les sourds ont leur langage. La nature leur a enlevé l’audition. Laissez leur leur histoire et la fierté de créer et vivre un langage mouvementé. Peut être, Messieurs les scientifiques, que des grimaces vous perturbent. Qu’elles vous renvoient à votre propre image si vous deviez utiliser la langue des signes.

La modernité seule est, selon vous, la réponse à la surdité des autres. Et la modernité serait technique. La machine remplace la peau qui plisse, les yeux qui se ferment et le claquement des mains. Les sourds ne s’enferment pas dans leur monde. Ils ne s’isolent pas. Ils créent. Et la création génère la fierté, la raison d’être.

Mais il faut des moyens pour accompagner cette divergence, cette anormalité. Il faut de l’argent pour assumer nos différences. Mais, à cet instant, nous devenons un pays pauvre. Les marginalités ne sont pas la priorité. La tolérance est freinée au porte monnaie d’un Etat qui se disperse déjà trop.

Alors, formatons, lissons, obligeons les minorités à rentrer dans le rang. Offrons leur « la chance » d’entendre grâce à « votre technique », celle qui justifie vos études, votre savoir, votre salaire.

Et surtout, ne les écoutez pas. Faites les sourds. Mettez les mains dans les poches.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *