EN PASSANT…..V

Chaque jour qui passe, j’essaie d’être moins con. C’est dur quand même. Ce naturel qui revient…

Continuez à vous regarder le nombril. A défaut d’utiliser votre cerveau, vous occuperez vos yeux et votre langue.

J’ai été longtemps enfermé dans une tête et ses croyances. Le temps résiduel d’une éducation. J’ai cru longtemps que mon univers était le plus juste et ceux qui le ralliaient ne pouvaient qu’être protégés. Pourtant tétanisé par le regard et l’opinion, j’imaginais que tout être convergeait, comme aimanté, vers ma seule personne. Ce n’étaient que pathologies.

Ceux qui savent manipuler le monde du travail comme un jouet, en se faisant plaisir puis en sachant le ranger, possèdent une clé du bien-être.