EN PASSANT….XXIX

L’apprentissage du tourment dure jusqu’au bout. Le cœur n’arrive jamais à maturité.

Il fut une époque où, pour se faire remarquer, il fallait du sang.
Aujourd’hui, il faut du sperme.
En même temps, ça part mieux à la machine.

Une réflexion sur « EN PASSANT….XXIX »

  1. … une grosse communication aussi, où juste le temps de glisser ses doigts sur nos petits smartphones (pas si smart que ça d’ailleurs…) l’espace de 2 secondes peut nous plonger dans les bas fonds de la société ou vous hisser en tête de ces discussions virtuelles où le jugement hâtif ne laisse plus la place à la moindre prise de distance….et de réflexion.

    C’est « dégueulasse», ça ne passe pas la machine et il restera toujours des traces !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *