PERCEMENT A COEUR

L’écriture partagée, la correspondance, permet de révéler nos interlocuteurs, interlocutrices ; nos rencontres. De rentrer dans les croyances, les questionnements, les espoirs ou les envies de l’autre.

L’écriture est probablement la façon la plus discrète d’apprendre à connaître. Elle se fait au rythme de l’inspiration, au rythme naturel, maîtrisé du dévoilement choisi. Elle permet de s’évader vers un(e) autre, de manière ponctuelle et sans être invasive.

C’est un apprentissage « aveugle », au « toucher verbal ».

Un contre-pied au monde connecté qui va si vite puisque nous sommes, à priori, pressés.

Un échange en profondeur qui permet, à contrario de l’échange de surface, frontal et qui confronte les égos, d’aller chercher le sens des mots.

Ce qui limite les incompréhensions d’ailleurs et les phrases qui sortent trop vite quand on a tourné la langue dans sa bouche 2 fois au lieu de 7….

Les écritures sont des outils de percement de bouclier.

Le stylo ou la plume, leurs mèches à corps humain.

1 pensée sur “PERCEMENT A COEUR”

  1. Je suis entièrement d’accord! L’écriture est le plus bel exercice de dévoilement de soi, mais en même temps le plus difficile. Se mettre à nu n’est pas chose aisée…
    C’est aussi un excellent moyen de faire retomber la colère, la pression, le stress… et tout sentiment négatif. D’exprimer son ressenti et ses émotions également.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *