Accusé, Levez-Vous..

La réputation est la moyenne des avis d’inconnus rapportée par une personne. Connue, elle.

Et c’est malheureusement à cet instant que tout peut basculer. Car le colportage d’individus de confiance en individus de confiance nourrit la réputation : il est crédible même si cette réputation est inexacte. Et elle devient une réalité. La vérité. Que les individus sans éthique se feront alors aussi un plaisir de répandre….puisque que, pour une fois, c’est la vérité.

La « bonne » parole est à la réputation ce que la masse est au forgeron : un outil de déformation, de transformation. Et plus tu parles, plus tu frappes, plus le fruit du travail est aiguisé. Gravé pour la réputation. Acéré pour notre objet artisanal.

La réputation nous précède. Elle est déjà là dans la pièce où nous arrivons et connecte les pensées de nos hôtes. Que la réputation soit excellente ou de caniveau.

C’est tout de même plus valorisant que l’indifférence.

Mais, lorsqu’il nous arrive d’être ce corps de l’hôte, ce juge de l’autre, le piège est de faire confiance à la réputation de….

Vous n’auriez alors plus aucune influence sur votre environnement.

Ce qui vous condamnerait à la réputation d’inutile.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *