A LA RAIE

Je n’aime pas mon sourire. Il me gène et me complexe.

Par contre, j’aime mes fesses. Voila un endroit de confiance qui, certes, me tourne un peu le dos. Cependant, c’est déjà ça. Il faut bien commencer par quelque chose

Un fondement.

En quelque sorte, je suis souvent dans la lune.

De là à penser que je fais tout par derrière ou que je suis un faux-derche, il n’y a qu’un tour de tête. Mais, c’est se tromper, je crois.

Se mettre les doigts dans le nez.

Les apparences sont trompeuses. Creusez. Ou, sinon, je vous invite à vous les mettre dans le cul.

Pour rire ou pour pleurer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *