A FOND PLAT

Il faudra bien faire l’effort de soulever mon cercueil.

Et le porter sur 5 ou 6 mètres.

Mais la récompense est au bout, Messieurs Dames,

Pour ce cercueil, je vais faire un plan de table.

Autant l’organisation du portage devra être respectée,

Les petits devant et les grands derrière,

Pour que je garde la tête surélevée,

Sinon, si le sang descend à la tête, c’est le malaise assuré.

Autant le plan de table pourra être chahuté,

Je le dessine pour vous donner une idée,

Mais faites moi le plaisir de me contrarier,

De la fantaisie, bordel !

Je vais m’offrir le luxe d’un modèle pour poser 3 ou 4 culs de bouteilles,

Pour le reste, il sera bien plat. Vous pourrez installer les vôtres, la promiscuité ne me dérange pas,

Puis vous poserez, ici, saucissons, pâtés de tête, jambons. Je connais un fournisseur, vous m’en direz des nouvelles,

Et là, un petit cochon avec la queue en tire bouchon; je ne parle pas de celui qui est dans la caisse en bois,

Prenez donc un bout de fromage, ce sera le pied,

Au dessus des miens, on fera ensemble une belle promenade,

Et, avant de vous rendre aux funérailles, de venir à mon chevet,

Descendez donc dans ma cave, j’aimerais bien entendre le bruit du bouchon qui cède et le ahhhh ! qui précède,

Avant que je ne décède,

Faites vous plaisir, tout doit disparaître !

Et faites du bruit, s’il vous plaît.

Vous allez vous régaler !!! Je vous vois d’ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *