HAGARD REGARD

J’ai vu le regard de cette dame,
Au bras de cet autre, différent, hésitant,
Son regard est si bas, son sourire si fuyant, comme fautive, en s’excusant,
D’être sur notre chemin, si visible et portant son bonnet d’âme,

Tant que je verrai ce regard ,
la cause ne sera pas entendue,
La colère, le regret me gâcheront la vue,
L’ignorance n’aura pas d’espoir,

Alors, lève la tête, Madame,
Présente nous l’oscillant,
Son histoire, prends le temps
De la rencontre, d’un sourire franc de la belle femme,

Que nous avons vu traverser,
comme une ombre de feuille morte,
Qui virevolte,
s’envole pour, dans une dernière transparence, fuir et se cacher.

CONS-TERRE-NÉANT

L’océan pourrit par les pieds, les sols suffoquent,
Les scientifiques sont sur les hanches, il y a longtemps qu’ils n’ont plus de genoux,
De l’intelligence collective subsistent quelques fragments,
La solidarité est parquée dans des réserves,

Facebook va ouvrir un site de rencontres…..sauvés !
Un baisodrome international à ciel ouvert,
Il est temps de construire des boulangeries, des boutiques et des hôtels autour.

LA LOI DU PLUS FAIBLE

Éphémère et contre tous, l’être humain a la faiblesse de ne pas penser au delà de lui.
Notre sphère, éternelle, le paiera de sa vie,
Quiconque se lève chaque matin en pensant à l’au-delà lève la main,
La planète est un objet fini, comme l’être humain,
Et lorsque l’être humain en aura fini avec la planète,
Alors, elle s’inclinera, ne vous faites aucun doute à ce sujet,
Et emportera avec elle le reste de l’humanité,
Le plus faible aura gagné,
Faute de n’avoir pas pensé au delà de son nez.